une forêt de chiffres par Emmanuelle Moureaux

Partager sur:



L’architecte et designer française Emmanuelle Moureaux a réalisé l’installation d’une forêt de chiffres intitulée Forest of Numbers pour le 10ème anniversaire du National Art Center de Tokyo.

Ce sont quelques 60000 découpages de papiers de couleur représentant des chiffres de 0 à 9 qui sont suspendus dans les 2000 m2 de l’exposition.

Regroupés en 10 couches flottantes qui représentent la décennie 2017-2026, cette forêt de chiffres est le 18ème épisode de la série d’Emmanuelle Moureaux 100 Colors, des expositions polychromatiques autour d’une palette de 100 couleurs.

En images:
(plus de ses réalisations sur son site web ici)

une-foret-de-chiffres-par-Emmanuelle-Moureaux-1 une forêt de chiffres par Emmanuelle Moureaux

une-foret-de-chiffres-par-Emmanuelle-Moureaux-2 une forêt de chiffres par Emmanuelle Moureaux

une-foret-de-chiffres-par-Emmanuelle-Moureaux-3 une forêt de chiffres par Emmanuelle Moureaux

une-foret-de-chiffres-par-Emmanuelle-Moureaux-4 une forêt de chiffres par Emmanuelle Moureaux

une-foret-de-chiffres-par-Emmanuelle-Moureaux-5 une forêt de chiffres par Emmanuelle Moureaux

une-foret-de-chiffres-par-Emmanuelle-Moureaux-6 une forêt de chiffres par Emmanuelle Moureaux

une-foret-de-chiffres-par-Emmanuelle-Moureaux-7 une forêt de chiffres par Emmanuelle Moureaux

une-foret-de-chiffres-par-Emmanuelle-Moureaux-8 une forêt de chiffres par Emmanuelle Moureaux

une-foret-de-chiffres-par-Emmanuelle-Moureaux-9 une forêt de chiffres par Emmanuelle Moureaux

une-foret-de-chiffres-par-Emmanuelle-Moureaux-10 une forêt de chiffres par Emmanuelle Moureaux

une-foret-de-chiffres-par-Emmanuelle-Moureaux-11 une forêt de chiffres par Emmanuelle Moureaux

une-foret-de-chiffres-par-Emmanuelle-Moureaux-12 une forêt de chiffres par Emmanuelle Moureaux

une-foret-de-chiffres-par-Emmanuelle-Moureaux-13 une forêt de chiffres par Emmanuelle Moureaux

une-foret-de-chiffres-par-Emmanuelle-Moureaux-14 une forêt de chiffres par Emmanuelle Moureaux

Vous aimerez aussi:

Street Art: princesses Disney meurtrières
Massage facial aux escargots vivants
Hallerbos la forêt bleue
Les portraits aux pissenlits et aux étamines d'Isabelle Chapuis et Duy Anh Nhan Duc
Lost in infinity split: bodypainting fluorescent dans décor bariolé
Les vaisseaux volants steampuk en carton de Jeroen van Kesteren

Leave a Reply