Karen Jerzyk transforme les endroits abandonnés en mondes fantastiques

Karen Jerzyk transforme les endroits abandonnés en mondes fantastiques
La photographe Karen Jerzyk transforme les endroits abandonnés en mondes fantastiques, une forme d’urbex originale. Elle a démarré la photo en 2003 avec des clichés centrés sur la musique avant de passer aux portraits vers 2009. La visite d’un asile abandonné lui a permis de découvrir l’urbex mais c’est à la mort de son père ...