Bessie Stringfield la reine de la moto de Miami des années 50




Partager sur:

Bessie Stringfield a été surnommée la reine de la moto de Miami dans les années 50, une femme pleine de courage qui a réalisé de nombreux grands trips dans les USA.

Une femme noire à une époque où le racisme et le sexisme étaient fort et la grande dépression avait frappé l’économie et qui a trouvé la liberté dans la moto.

Elle a eu sa première bécane à l’âge de 16 ans alors qu’elle était au lycée, une Indian Scout de 1928 qu’elle apprendra seule à conduire.

Elle passera ensuite rapidement à une Harley Davidson, la première des 27 qu’elle aura au long de sa longue carrière de motarde.

Et se lancera dans de grands voyages dans les USA, lançant une pièce sur une carte et allant au point indiqué par le hasard.

Des voyages durant lesquels son status de femme noire ne sera pas toujours apprécié et il lui faudra trouver des hébergements chez des afro-américains conciliant ou bien dormir dans des stations service.

If you had black skin you couldn’t get a place to stay. I knew the Lord would take care of me and He did. If I found black folks, I’d stay with them. If not, I’d sleep at filling stations on my motorcycle.

Elle gagne un peu d’argent au long de ses voyages en faisant des shows de cascades mais se voit déchu des victoires des courses de moto lorsque les organisateurs s’aperçoivent qu’elle est une femme.

Dans les années 50, elle devient infirmière et fonde le Iron Horse Motorcycle Club et gagne le surnom de reine de la moto de Miami, The Motorcycle Queen of Miami.

Mariée et divorcée 6 fois, elle n’aura pas eu d’enfants suite à 3 bébés perdus avec son premier époux.
Son troisième mari, Arthur Stringfield, lui demandera de garder son nom car il estimait que ça le rendait célèbre.

Bessie est décédée à l’âge de 82 ans en 1993 mais son courage et sa détermination restent une source d’inspiration pour beaucoup.

En l’hommage de cette femme exceptionnelle, la American Motorcyclist Association a créé le Bessie Stringfield Memorial Award pour récompenser les motardes en 2000.

Quelques images de la reine de la moto de Miami:

Bessie-Stringfield-la-reine-de-la-moto-de-Miami-des-annees-50-1 Bessie Stringfield la reine de la moto de Miami des années 50

Bessie-Stringfield-la-reine-de-la-moto-de-Miami-des-annees-50-2 Bessie Stringfield la reine de la moto de Miami des années 50

Bessie-Stringfield-la-reine-de-la-moto-de-Miami-des-annees-50-3 Bessie Stringfield la reine de la moto de Miami des années 50

Bessie-Stringfield-la-reine-de-la-moto-de-Miami-des-annees-50-4 Bessie Stringfield la reine de la moto de Miami des années 50

Bessie-Stringfield-la-reine-de-la-moto-de-Miami-des-annees-50-5 Bessie Stringfield la reine de la moto de Miami des années 50

Bessie-Stringfield-la-reine-de-la-moto-de-Miami-des-annees-50-6 Bessie Stringfield la reine de la moto de Miami des années 50

Bessie-Stringfield-la-reine-de-la-moto-de-Miami-des-annees-50-7 Bessie Stringfield la reine de la moto de Miami des années 50

Bessie-Stringfield-la-reine-de-la-moto-de-Miami-des-annees-50-8 Bessie Stringfield la reine de la moto de Miami des années 50

Leave a Reply